Miam-Ô-Fruit

15 min

Facile

Bon marché

bol miam o fruit

SOMMAIRE :

Les Bienfaits

La Recette

 

 

V

ous voulez faire le plein d’énergie ? Retrouvez une silhouette harmonieuse  et une belle peau ? France Guilaine (1) nous offre le Miam-Ô-Fruit, une pure merveille. Cette préparation est un vrai moteur pour l’organisme afin de retrouver force et vitalité. Elle est utilisée par les sportifs de haut niveau, les militaires mais également par des associations tels que Les Petits Frères des Pauvres qui offre ce repas aux SDF. Le Miam-Ô-Fruit agit à tout âge, mais il faut respecter scrupuleusement son contenu, la façon de le préparer et le déguster si vous voulez tous les bénéfices de cette recette.

Le plus souvent le Miam-Ô-Fruit est mangé au petit déjeuner, mais il peut aussi constituer un déjeuner, ou un délicieux goûter, voir même un diner à condition de le consommer 2h30 avant d’aller se coucher.

Les bienfaits

La banane :

Bien connu des sportifs, la banane (mûre) est un fruit complet car elle est riche en fibres, en vitamines (C et B), en bêta-Carotène (« pro-vitamine A »), en minéraux (phosphore mais surtout magnésium et potassium), en glucides, en protéines et en eau (2).

Pourquoi écraser la banane ?

On l’écrase à la fourchette (pas au mixer) en la pilonnant pour qu’elle s’oxyde. Cela va révéler ses protéines végétales mais également multiplier ces antioxydants. Elle devient plus sucrée donc plus digeste.  En un mot elle se bonifie ! La banane écrasée est également un très bon réparateur de l’intestin car elle va nourrir notre microbiote intestinal (probiotique). Ensuite, elle est riche en sérotonine notre antidépresseur naturel. Son apport en  potassium va nous aider au maintient de nos tissus, de notre squelette et de nos cellules. Les sportifs connaissent bien ses bienfaits car la force de la contraction musculaire est dépendante du potassium.

 

L’huile :

L’huile de colza (ou canola) est très bien équilibrée en oméga 3 et 6 et couvre les besoins journaliers. C’est aussi une huile abordable au niveau de son tarif.  Mais si vous voulez un apport encore plus riche en oméga 3, la meilleur des huiles est celle de lin. Car de nos jours avec nos modes de vie, le ratio oméga6/oméga3 est déséquilibré en faveur des oméga 6 qui sont pro-inflammatoires.

 

Les graines oléagineux :

En complément de l’huile, elles vont apporter les acides gras manquants (saturés, monoinsaturés et polyinsaturés) dont nous avons besoin. Les graines de lin apportent des oméga 3 et les graines de sésame sont riche en calcium.

 

Le jus de citron :

Il doit être frais (non en bouteille) car il est riche en vitamine C, ce qui va permettre le travail des huiles. En effet, lorsque les huiles arrivent dans votre estomac, elles captent tous les radicaux libres et c’est à ce moment que le travail de la vitamine C commence afin de les nettoyer. Les huiles redeviennent vierges et peuvent aller nourrir les membranes de vos cellules.

 

Les fruits :

Leurs variétés permettent l’apport d’antioxydants (polyphénols, oligoéléments, vitamines) qui va empêcher l’oxydation d’une substance chimique et donc de radicaux libres. Mais également apporter à vos cellules (immunitaires, musculaires, nerveuses, hépatiques… ) beaucoup d »éléments nutritifs nécessaires à leur bon fonctionnement. On parle énormément de « détox » et justement c’est le foie qui va faire le travail. Le Miam-Ô-Fruit va apporter les nutriments aux cellules hépatiques afin qu’elles puissent correctement et efficacement détoxifier. Les fruits sont également riches en fibres, ce qui va améliorer le transit et nourrir le microbiote intestinal.

La recette

De nombreuses personnes transforment cette recette ou l’adaptent. Mais si la recette du  Miam-Ô-Fruit n’est pas respectée comme d’écrit, ce n’est pas le Miam-Ô-Fruit et les bénéfices recherchés ne seront pas là ! Également, pour une efficacité optimum, il faudrait la manger 5 jours sur 7.

Pour une personne

Ingrédients : Tous les ingrédients sont bio !

1/2 banane ou 4 abricots sec puis trempés.

3 fruits (au minimum) : pommes, poires, fraises, framboises, myrtilles, mûres, kakis, kiwis, etc. De saison de préférence.

5 graines oléagineuses différentes, entières, sèches en incluant toujours lin et sésame. Puis au choix les noix de cajou, de Pécan, de Macadamia …, amande, noisette, pistache, courge, tournesol, etc.

De l’huile de lin et/ou de colza (canola), vierge de première pression à froid.

1 citron jaune ou vert.

Préparation :

Écrasez la demi-banane à la fourchette, sur une assiette ou dans un bol, jusqu’à ce qu’elle devienne lisse. La banane doit s’oxyder et changer de couleur !

Ajoutez 2 c. à soupe d’huile. Soit tout colza, soit tout lin ou soit moité moitié.

Ajoutez 2 c. à soupe rase du mélange broyé graines de lin/sésame. Mélangez l’huile à la banane écrasée, l’huile doit disparaît complètement.

Ajoutez 1 c. à soupe rase des autres graines oléagineuses. Mélangez. Si l’on préfère les croquer, la bonne mesure est 1 cerneau de noix, 1 amande, 2 noisettes ou leur équivalent en volume d’autres graines.

Versez le jus de citron fraîchement pressé et mélangez. Ajuster suivant votre goût, mais il faut au minimum 2 c. à café. Par contre, votre préparation ne doit pas être acide.

Bien mélangez le tout.

Pelez les fruits si besoin comme le kiwi, mangue, figue, papaye…

Coupez les fruits et morceaux et déposez-les soigneusement sur la préparation.

Conservez les ingrédients dans des bocaux pour les graines si vous prévoyez dans mixer plus (maximum une semaine de conservation).

Toujours prendre le temps de manger et de bien mastiquer les aliments, surtout si vos oléagineux ne sont pas broyés.

Ce que l’on peut rajouter, en hiver :

Du miel et du pollen, mais attention pas à chaque fois, surtout si les fruits sont doux et bien sucrés.

Ce que l’on ne met jamais :

Pas de fruits séchés tels que la figue, raisin, datte …

Pas de fruits à digestion rapide tels que pamplemousse, orange, mandarine, clémentine, pastèque et melon

Pas de noix de coco sauf si vous la râpez fraiche vous même.

Pas de fruits congelés, en sirop, en conserve.

Pas de banane en plus.

Pas de graines oléagineuses trempées car elle perdent leurs oméga.

Surtout ne jamais mettre de céréales et ne pas manger de pain à côté ! Pas de produit laitier. Pas de jus de fruits pour accompagner.

Comment présenter le Miam-Ô-Fruit :

Dans une assiette, les fruits peuvent être présentés élégamment, ce qui aura son importante pour notre cerveau. Donc, faites marcher votre imagination, vos envies de mélange de couleurs.

Vous pouvez également tout passer au mixeur, il y en a qui aime cela, mais après ne vous étonner pas de vous lasser de votre bouillie. Imaginez manger votre pizza favorite après l’avoir mixez, croyez moi vous n’aurez plus le même plaisir à la savourer !

Vous pouvez accompagner votre Miam-Ô-Fruit, d’un thé vert ou d’une infusion sans sucre, ni lait.

Bon appétit !

Sources :

(1) France Guillain (2009), La méthode. Édition du Rocher

(2) Ciqual. Table de composition nutritionnelle des aliments (2020)

A découvrir également

Masala Chai (Thé indien aux épices)
Masala Chai (Thé indien aux épices)
Filets de saumon poêlés, poire et fromage de chèvre
Filets de saumon poêlés, poire et fromage de chèvre
Gâteau renversé à l’orange
Gâteau renversé à l’orange

Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.