RÈGLEMENTATION

Une profession libérale

De nombreux pays ont reconnu officiellement la naturopathie comme médecine traditionnelle de première ligne. Elle est considérée comme étant la troisième médecine traditionnelle mondiale après la médecine traditionnelle chinoise et la médecine traditionnelle ayurvédique.

La naturopathie est intégralement reconnue officiellement dans les pays suivants : Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Belgique, Chine, Danemark, Grande Bretagne, Irlande, Israël, Norvège, Pays Bas, Portugal, Russie, Suède, Suisse ainsi que le continent Indien, treize Etats des USA et 5 provinces du Canada (anglophone).

Dans la quasi-totalité des ces pays, la Naturopathie est clairement intégrée à condition que le praticien non médecin :

  • Ne revendique pas le titre de « docteur en médecine »
  • Ne procède à aucun diagnostic de la maladie
  • N’invite jamais à interrompre un traitement médical en cours
caducée médecine alternative

Donc le naturopathe est avant tout «Éducateur de santé», il ne procède ni au diagnostic ni au traitement de maladies,il ne prescrit aucun traitement et n’intervient en aucun cas dans un traitement médical en cours. Il enseigne/éduque l’art de conserver, retrouver ou optimiser la santé, conscient que le bien-être de chacun est indissociable de sa qualité de vie comme de son harmonie avec la société et avec l’environnement.

Créée en 1981, l’Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire (OMNES) réunit l’ensemble des praticiens naturopathes de France, diplômés et certifiés en exercice, sous réserve de répondre aux critères de formation et aux conditions d’adhésion.

Créée en 1985, La FÉdération française de NAturopathie (la FENA) est aujourd’hui la structure nationale représentative de la Naturopathie auprès de la population, des médias et des pouvoirs publics nationaux et européens. Son rôle est de réguler le métier sur :

  • La compétence par la formation en regroupant 8 écoles agrées : L’Académie de Vitalopathie, ÆSCULAPE, ANINDRA, Le CENATHO, ISUPNAT, Euro Nature, l’Institut Hildegardien, l’école Dargère Univers.
  • L’éthique (code de déontologie, charte professionnelle, livre blanc…)

Dans les textes, la naturopathie est :

  • Considérée comme « médecine traditionnelle » par l’UNESCO (UNESCO Thesaurus MT 2.80 NT1)
  • Référencée par l’Organisation Mondiale de la Santé comme 3ème « médecine traditionnelle du monde » Cf. Conférence d’Alma Alta du 12 septembre 1978
  • Enregistrée au Bureau International du Travail de Genève et relevant de l’O.N.U. (C.I.T.P.-68 BIT : 0-79.90, confirmé en 1988 par l’enregistrement 3241)
  • Référencée par la Classification internationale type, par industrie, de toutes les branches d’activités économiques (CITI, 2009 Nations Unies) sous 8690 visant les autres activités relatives à  la santé
  • Fiscalisée et enregistrée dans la nomenclature de l’INSEE
  • Répertoriée par l’Agence Pour la Création d’Entreprise (A.P.C.E.) relevant du Secrétariat d’Etat aux P.M.E., au commerce et à l’artisanat
  • proposée à l’intégration dans la Résolution du Parlement Européen, favorable aux médecines dites non conventionnelles du 29 mai 1997 (Rapport Collins A4-0075/97)