ORIGINES & FONDEMENTS

De l’Antiquité à nos jours

La Grèce Antique

La Naturopathie est une médecine naturelle dont les origines remontent au début de l’humanité.
Par sa nature et ses fondements, la naturopathie se rattache résolument à la tradition médicale de la Grèce antique où la Médecine atteindra son apogée avec Hippocrate (v. 460 av. J.-C.-v. 377 av. J.-C.) et la médecine occidentale s’y réfère encore : c’est lui qui a écrit le fameux « serment d’Hippocrate » dont s’inspire toujours la médecine française…

De l’antiquité au XVIIème siècle, la Naturopathie était la médecine commune à tous. Les hommes se soignent avec les plantes, il n’y a pas d’avancée majeure de la médecine.

hippocrate
Lavoisier

A partir du XVIIème siècle

Avec l’apparition du rationalisme, la pensée matérialiste prédominera dans la société occidentale. Les découvertes scientifiques  (Descartes, Newton, Lavoisier…) vont bouleverser les principes de la médecine. Le raisonnement cartésien domine et la médecine cherche des preuves par des analyses scientifiques menant à ses fondements. Tout ce qui est démontrable existe, tout ce qui n’est pas scientifiquement démontré est supposé ne pas exister. Cela va mener à une engendrer une scission entre le matériel (le corps) et l’esprit (le psychisme).

Fin du XIXème siècle

Naissance de la naturopathie moderne issue du courant des hygiènistes. Créé en 1895 par John H. Tilden et John H. Scheel, le mot est acheté par Benedict Lust (1872 – 1945) qui souhaite donner corps à un courant de pensée, réunir les sciences médicales contemporaines en plein essor et les traditions herboristes autochtones, homéopathiques et d’autres pratiques populaires. Médecin, ostéopathe, chiropraticien allemand, guéri de la tuberculose avec les cures d’hydrothérapie du prêtre Sébastien Kneipp.

En 1902, l’ « American School of Naturopathy » est crée par Benedict Lust. Médecins « dissidents » et chercheurs non-médecins se retrouvent dans un même courant de pensée et étudient ensemble, les approches empiriques. On y enseigne l’hydrothérapie, l’hypnose, l’herboristerie, la nutrition, la physiothérapie, la physiologie, la psychologie et une foule d’autres techniques thérapeutiques. Ainsi, depuis 1902, la « naturopathy » fut enregistrée, puis institutionnalisée et enseignée dans les universités américaines de médecine au même titre que l’ostéopathie ou l’homéopathie. On pouvait déjà dénombrer 12 écoles de naturopathie aux U.S.A en 1927.

Benedict Lust
Pierre-Valentin Marchesseau

1935, en France

Pierre-Valentin Marchesseau (1911 –1994) rapporte le terme et le concept américains de « naturopathie » des États-Unis. Il forme plusieurs générations d’hygiénistes et de naturopathes dans son école parisienne, la  « Faculté Libre de France » tel que Désiré Mérien, André Passebecq, André Roux de même que les responsables nationaux actuels comme Alain Rousseaux, Daniel Kieffer, ainsi que de nombreux praticiens.

1981, l' OMNES

Création de l’association professionnelle OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire). Elle regroupe des naturopathes professionnels en exercice sur le territoire français, qui justifient de l’obtention de leur certification après avoir suivi en présentiel un cursus de formation d’une durée minimale de 1200h.

OMNES

1985, La FÉNA

Création de La FÉNA (FÉdération Française des Écoles de NAturopathie ) qui regroupe 8 écoles agréées de naturopathie et répondent à sa charte qualité. Les praticiens, répondant à la charte et au code déontologique de l’OMNES et poursuivant régulièrement une post-formation professionnelle, sont agréés RNF (Registre des Naturopathes de France).

1987, la reconnaissance européenne

Le Parlement Européen a voté à Bruxelles la résolution du rapport Lannoye/Collins, donnant à la naturopathie, le statut de médecines « non-conventionnelles » ou complémentaires et de « Médecine Traditionnelle » par l’O.M.S.

Europe
Vitalopathie

2004, Vitalopathie

Fondation de l’Académie de Vitalopathie, par le docteur Alioune DIAW, PhD. Ecoles supérieur de naturopathie dont je suis issu.

Aujourd'hui

Aujourd’hui, forte des découvertes de la science et des avancées permanentes de la recherche, la naturopathie s’appuie toujours sur des techniques naturelles dont la science a aidé à mieux comprendre les mécanismes d’action notamment grâce à la biochimie ou à la psycho-neuro-endocrino-immunologie (PNEI) par exemple.

Les 5 principes de la naturopathie

Hippocrate appliquait les lois de la nature et de la physiologie pour révéler à chacun « son médecin intérieur », c’est-à-dire des processus naturels de régénérescence propre à chacun voire d’auto guérison. Les voici :

Primum non nocere  

« En premier lieu ne pas nuire »

Limiter les effets secondaires

Pas de répression symptomatique mais restauration d’un terrain

Nécessité de traiter la racine (cause profonde) et soulager la branche (symptôme)

Utilisation non anodine, requiert une réelle compétence du naturopathe

Vis medicatrix naturae  

« La nature est guérisseuse »

Renvoie à l’usage de « produits et soins naturels » pour soulager et restaurer la santé

Sous-entend que c’est l’organisme humain qui est à même de s’auto-guérir

Tolle causam  

« La nature est guérisseuse »

Chercher la cause de la cause de la cause (de la demande et pas forcément de la maladie), d’où l’anamnèse

Principe promu par Pierre Valentin Marchesseau

Deinde purgare  

« Détoxifier et purifier l’organisme »

Nettoyer l’organisme des « toxines », pour éliminer tous les déchets superficiels, profonds et le purifier

Docere  

« La naturopathie enseigne/éduque »

Le naturopathe enseigne/éduque à adopter de nouvelles habitudes d’hygiène de vie saines adaptées à la personne

Les 5 fondements de la naturopathie

Vitalisme

Une philosophie qui conçoit que l’énergie vitale, c’est-à-dire l’intelligence biologique du corps de nature immatérielle, gère la matière et le corps pour permettre à ce dernier de se rééquilibrer spontanément et de s’auto-guérir.

 

Humorisme

Une science des humeurs, c’est-à-dire des liquides composant notre corps (intracellulaire, extracellulaire, lymphe et sang). Le corps humain est composé de 70% de liquides. Tous les organes du corps relèvent de l’activité des humeurs. Une circulation fluide de ces liquides est synonyme de santé. A l’inverse, si ces liquides sont stagnants, les cellules ne sont plus correctement nourries, les toxines s’accumulent dans le corps ce qui fait le lit de pathologies.

 

Hygiénisme

Une technique appartenant typiquement au domaine de la naturopathie. C’est l’hygiène de vie à travers les différentes techniques naturelles de santé et de facteurs de santé (l’air, l’eau, le soleil, la nourriture, le repos, le sommeil, les exercices physiques…) permettant de créer les conditions d’auto-guérison de l’organisme.

 

Causalisme

Une méthode qui vise à chercher la cause du dérèglement organique provoquant le symptôme et pas seulement à soulager ledit symptôme.

 

Holisme :

Une méthode qui considère l’être humain dans sa globalité (corps, psyché, âme, esprit, énergie) et comme faisant partie d’un tout.